Aïd al-Adha : impact psychologique du sacrifice sur les enfants

À la veille de l’Aïd al-Adha, une question préoccupe bon nombre de parents : leurs enfants devraient-ils assister à la scène du sacrifice des animaux ? Alors que les adultes se précipitent pour acheter leurs sacrifices, les experts en psychologie soulignent les effets potentiellement négatifs de cette expérience sur les plus jeunes.

Les spécialistes indiquent que la vision du sacrifice peut engendrer des traumatismes psychologiques chez les enfants.

Un concept connu sous le nom de “mémoire olfactive” peut amener l’enfant à ressentir l’odeur du sang même en son absence, ce qui pourrait le rendre réticent à consommer de la viande à l’avenir ou provoquer des nausées et des vomissements.

Les réactions traumatiques varient d’un enfant à l’autre, mais certains parents obligent leurs enfants à assister à ces scènes, ce qui peut causer des dommages psychologiques.

Les enfants peuvent éprouver des difficultés à comprendre et à intégrer cognitivement ce qu’ils voient, ce qui peut entraîner une variété de symptômes : palpitations, crises de nerfs, anxiété, cauchemars récurrents, isolement social et comportements violents.

Pour atténuer ces effets, les experts recommandent la thérapie cognitivo- comportementale.

Cette approche vise à modifier progressivement la perception des enfants concernant le sacrifice.

Préparation psychologique et âge approprié

Les spécialistes conseillent que l’âge approprié pour qu’un enfant assiste à l’abattage est autour de dix ans.

À cet âge, l’enfant est plus à même de comprendre les raisons religieuses et spirituelles derrière le sacrifice.

Pour les plus jeunes, la scène peut être perçue comme violente et traumatisante.

Il est crucial de préparer les enfants psychologiquement et mentalement avant de les exposer à cette tradition.

Impliquer l’enfant dans le processus d’achat de l’animal et lui expliquer, de manière simple et compréhensible, l’importance du sacrifice en tant qu’acte de dévotion peut être bénéfique.

Les parents peuvent également raconter l’histoire du prophète Ismaël et comment Dieu l’a épargné en substituant un grand sacrifice, ce qui peut aider l’enfant à saisir les valeurs et les leçons religieuses associées à cette histoire.

Relation entre l’Enfant et le Sacrifice

La relation entre l’enfant et l’animal sacrifié joue un rôle significatif dans l’expérience émotionnelle de l’enfant durant l’Aïd al-Adha.

Plus l’enfant passe de temps à s’occuper de l’animal, plus il peut être difficile pour lui de se séparer émotionnellement.

Il est donc recommandé de rappeler régulièrement à l’enfant que l’objectif de prendre soin de l’animal est de le sacrifier en signe de dévotion à Dieu, faisant partie intégrante des rites de cette fête sacrée.

Les parents doivent aborder ce sujet avec sensibilité, offrant un soutien émotionnel adéquat tout en renforçant les valeurs religieuses et humaines inhérentes à cette occasion.

En exposant les enfants à la distribution de la viande aux nécessiteux, ils peuvent également comprendre et apprécier l’esprit de partage et de charité qui caractérise l’Aïd al-Adha.

A la une

MPBS : Augmentation de 65 % du chiffre d’affaires au premier semestre

Au 30 juin 2024, MPBS a enregistré une hausse...

Réunion inaugurale du Comité National des Filières de Distribution des Produits Agricoles

La première réunion du Comité National des Filières de...

Startup Tunisia : 42 Nouvelles Entreprises Labellisées pour Dynamiser l’Écosystème Numérique

Le ministre des Technologies de la Communication, Nizar Ben...

Révision du cahier des charges des jardins d’enfants scolaires

Amel Belhaj Moussa, ministre de la Famille, de la...

Tunisie – Libye : La ministre de l’Industrie souligne l’importance d’un partenariat économique

Lors de sa rencontre avec l'ambassadeur de Libye en...

La SOTUVER : Chiffre d’Affaires Consolidé de 110 Millions de Dinars au Premier Semestre 2024

La Société Tunisienne de Verreries (SOTUVER) a présenté ses...

Investissement en Tunisie.. Vers le remplacement des autorisations par un cahier des charges

Le député de l'Assemblée des représentants du peuple, Sami...

ANCSEP : Ne pas exposer les bouteilles d’eau en plastique au soleil

Le coordinateur régional de l'Agence Nationale de Contrôle Sanitaire et Environnemental...

Création de 88 réservoirs d’eau dans des écoles primaires isolées de Kasserine

Leila Saadouni, présidente du département d'ingénierie rurale à la...

Appel à réguler les climatisations à 26 degrés pour économiser l’énergie

Abdelkader Bakkouch, directeur de l'efficacité énergétique dans le secteur...
À lire aussi