BRICS : nouvelle ère avec l’arrivée de nouveaux alliés!

L’Organisation des BRICS, composée du Brésil, de la Russie, de l’Inde, de la Chine et de l’Afrique du Sud, s’apprête à franchir une étape cruciale dans son expansion en accueillant sept nouveaux pays.

Cette adhésion potentielle marque une avancée significative dans l’élargissement de son influence et de son pouvoir à l’échelle mondiale.

Le sommet des BRICS, prévu en octobre 2024, s’annonce comme un moment déterminant avec l’adhésion officielle de quatre nouveaux membres : les Émirats arabes unis, l’Égypte, l’Iran et l’Éthiopie. Cette expansion, annoncée lors du précédent sommet, portera le nombre de membres de l’Alliance à neuf. Selon les informations disponibles, ce sommet se tiendra dans la ville de Kazan, en Russie, sous la présidence de Vladimir Poutine.

Depuis le début de l’année 2024, sept autres pays ont exprimé leur désir de rejoindre les BRICS avant le prochain sommet. Ces pays comprennent le Cameroun, le Pakistan, le Sri Lanka, la Syrie, la Thaïlande, le Venezuela et le Zimbabwe. Cette démarche reflète l’attrait des principes fondateurs des BRICS parmi les nations en développement, qui voient dans cette alliance une alternative possible à l’hégémonie du dollar américain.

L’élargissement du groupe des BRICS, avec l’adhésion potentielle de sept nouveaux membres, représente également un tournant géopolitique majeur. Chaque nouvelle demande d’adhésion apporte des défis et des opportunités différents, contribuant à la reconfiguration de l’équilibre des pouvoirs sur la scène mondiale.

La Thaïlande montre un intérêt croissant pour rejoindre l’Alliance, avec une volonté de participer au sommet de 2024. Cela souligne l’attrait grandissant des BRICS parmi les économies émergentes et pourrait renforcer la position de la Thaïlande en tant qu’acteur clé dans la région asiatique grâce à la diversification de ses partenariats économiques et politiques.

Le Pakistan, quant à lui, est en phase avancée de négociations avec la Russie concernant son adhésion. Cependant, les tensions avec l’Inde pourraient compliquer ce processus, reflétant les complexités géopolitiques au sein des BRICS. Les rivalités régionales pourraient influencer les décisions stratégiques de l’Alliance.

Les répercussions de cette expansion sont multiples, les BRICS cherchant à réduire la domination du dollar américain en tant que monnaie de réserve mondiale, en encourageant l’utilisation des monnaies locales dans le commerce international. Ce changement pourrait perturber le système économique actuel et avoir des effets significatifs sur les économies dépendantes du dollar.

Ce développement marque une nouvelle ère pour les BRICS, renforçant leur position en tant qu’acteur majeur sur la scène économique mondiale et offrant une alternative aux structures économiques dominantes actuelles.

A la une

Le Tunindex en Légère Hausse après une Séance Calme à la Bourse de Tunis

À la clôture de la séance de lundi à...

Tunisie – Chine : Vers un renforcement de la coopération dans les secteurs de l’industrie et des mines

La ministre de l'Industrie, des Mines et de l'Énergie,...

NEW BODY LINE : Légère Baisse du Chiffre d’Affaires au Premier Semestre

NEW BODY LINE a connu une augmentation significative de...

Lotfi Riahi Propose une Loi sur les Comptes Bancaires Non Utilisés

Le président de l’Organisation tunisienne pour l’information du consommateur...

Prolongation de la détention de Iyadh Elloumi

Le ministère public du Tribunal de première instance d'Ariana...

BCT – BEI : Pour une Nouvelle Approche du Financement des PME

Le 10 juillet 2024, Fethi Zouhair Nouri, Gouverneur de...

Lancement du “mois des Tunisiens à l’étranger”

Ce lundi 15 juillet 2024 marque le début de...

Indice de Développement des TIC 2024 : Les 5 pays africains qui mènent la course

Au cours des dernières années, de nombreux pays africains...

La nouvelle AZERA Hybride redéfinit le luxe automobile avec Hyundai en Tunisie

Alpha Hyundai Motor, distributeur officiel de la firme automobile...
À lire aussi