Panama Papers: Tribunal de Panama Innocente 28 Accusés dans une Affaire de Blanchiment d’Argent

Un tribunal de Panama a prononcé un verdict de non-culpabilité pour les 28 accusés impliqués dans l’affaire des “Panama Papers”.

Cette affaire, qui a éclaté en 2016, concernait 28 individus accusés de blanchiment d’argent en lien avec le cabinet d’avocats Mossack Fonseca. Les révélations avaient mis en lumière des opérations d’évasion fiscale à grande échelle.

Le tribunal a annoncé que parmi les accusés acquittés figuraient les fondateurs du cabinet d’avocats, Ramón Fonseca, décédé le 9 mai dernier à l’âge de 71 ans dans un hôpital de Panama, et Jürgen Mossack.

Dans cette affaire, la procureure générale en charge de la lutte contre le crime organisé, Isis Soto, avait demandé la peine maximale de 12 ans de prison pour Mossack et Fonseca.

Cependant, la juge a estimé que les preuves recueillies à partir des ordinateurs du cabinet d’avocats “ne respectaient pas la chaîne de traçabilité” et ne permettaient pas de vérifier “avec certitude leur authenticité et leur intégrité”.

Le communiqué du tribunal a également indiqué que “la juge a jugé, par ailleurs, que les autres preuves étaient insuffisantes et non concluantes pour établir la responsabilité pénale” des accusés.

Origine et Détails de l’Affaire

Rappelons que cette affaire est apparue au grand jour en 2016 suite à la publication d’une enquête connue sous le nom de “Panama Papers”, menée par le Consortium International des Journalistes d’Investigation (ICIJ).

Mossack Fonseca était accusé d’avoir créé 215 000 sociétés fictives dans des paradis fiscaux, permettant à des célébrités du monde entier de dissimuler leurs actifs et d’éviter de payer des impôts.

La fuite de 11,5 millions de documents du cabinet Mossack Fonseca a révélé que des chefs d’État, des politiciens de haut rang, ainsi que des figures du monde des affaires, du sport et de l’art avaient caché des biens, des sociétés, des capitaux et des revenus aux autorités fiscales.

Parmi les personnalités mentionnées dans l’affaire figuraient le roi saoudien Salmane ben Abdelaziz, le président syrien Bachar al-Assad, les anciens premiers ministres Sigmundur Davíð Gunnlaugsson d’Islande, Nawaz Sharif du Pakistan et David Cameron du Royaume-Uni (actuel ministre des Affaires étrangères), ainsi que l’ancien président argentin Mauricio Macri, la star du football Lionel Messi et le réalisateur espagnol Pedro Almodóvar.

A la une

Le Mouvement du peuple annonce son candidat pour les élections présidentielles de 2024

Dans un communiqué publié sur Facebook, le Mouvement du Peuple a annoncé que son Conseil national, réuni ce dimanche 14 juillet 2024, a décidé de présenter un de ses leaders comme candidat aux prochaines élections présidentielles prévues pour le 6 octobre 2024.

Ali Karoui: L’Étoile Montante Tunisienne dans la Liste Forbes des “Créateurs Arabes en Mode et Fashion 2024”

Le jeune designer tunisien Ali Karoui a été récemment reconnu dans la prestigieuse liste de Forbes Moyen-Orient intitulée "Créateurs Arabes en Mode et Fashion pour l'Année 2024". Il est le seul Tunisien à figurer dans cette liste exclusive, mettant en lumière son talent exceptionnel et son influence croissante dans l'industrie de la mode.

La Tunisie accumule des réserves de Devises Étrangères atteignant 24,506 milliards de Dinars

Le 12 juillet, la Banque Centrale de Tunisie a rendu public des données montrant que les réserves nettes en devises étrangères du pays ont atteint 24,506 milliards de dinars, équivalant à 111 jours d'importation.

Tesla Perd du Terrain : Sa Part de Marché des Véhicules Électriques aux États-Unis Tombe sous les 50%

Pour la première fois dans l'histoire, la part de marché de Tesla dans les ventes de voitures électriques aux États-Unis est descendue en dessous de la barre des 50%, alors que le géant mondial des véhicules électriques fait face à une concurrence accrue sur son marché domestique.

La Justice tunisienne sévit Contre les campagnes de désinformation et les atteintes à la réputation

Le Ministère de la Justice a publié ce dimanche 14 juillet 2024 un communiqué officiel menaçant de poursuites judiciaires quiconque se livre à des campagnes malveillantes contre les institutions de l'État, les cadres judiciaires ou administratifs, et quiconque propage des rumeurs et des mensonges, ou s'attaque à la réputation d'autrui. Toute personne impliquée dans de telles actions s'expose à des sanctions légales, que ce soit en Tunisie ou à l'étranger.

L’impact des projets de l’hydrogène vert en Tunisie : une analyse par Leila Riahi

Le 12 juillet 2024, dans une interview exclusive accordée...

Leila Riahi : La production d’énergie renouvelable en Tunisie favorise les intérêts de l’UE

Le 12 juillet 2024, dans une interview exclusive accordée...

La Tunisie parmi les plus grands producteurs de pommes de terre du monde arabe

Les pommes de terre représentent la quatrième culture agricole...

Réduction des surfaces viticoles à Sidi Bouzid : une production stable de 13 000 tonnes

Au cours des dernières années, les surfaces dédiées à...

L’Aéroport de Tunis-Carthage en Queue de Peloton Mondial

L'aéroport international de Tunis-Carthage a été classé en dernière...
À lire aussi