Présidentielle iranienne : Larijani et Ahmadinejad se lancent dans la course !

Les médias iraniens ont rapporté que l’ancien président du Parlement, Ali Larijani, et l’ex-président Mahmoud Ahmadinejad ont officiellement annoncé leur candidature pour l’élection présidentielle prévue le 28 juin 2024, suite au décès du président Ebrahim Raisi dans un accident d’hélicoptère.

Leur participation à la course électorale dépendra de l’approbation du Conseil des Gardiens, qui dévoilera la liste finale des candidats le 11 juin. Cette élection intervient dans un contexte de fortes tensions politiques et économiques en Iran.

Ali Larijani, ancien président du Parlement iranien, a soumis sa candidature pour la prochaine élection présidentielle. Connu pour avoir occupé des postes clés tels que secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale et président du Majlis (Parlement), Larijani est un fervent défenseur de l’accord nucléaire de 2015. Parmi ses priorités, s’il est élu, figurent la gestion des sanctions américaines et l’amélioration de la situation économique en Iran. Sa candidature dépend de l’approbation du Conseil des Gardiens, qui l’avait écarté des élections de 2021 remportées par Ebrahim Raisi avec un taux de participation de 48,8 %.

Dans le même temps, Mahmoud Ahmadinejad, Président de l’Iran de 2005 à 2013, a également annoncé sa candidature. Ahmadinejad est connu pour ses politiques controversées et son appel à limiter le pouvoir du Guide suprême, Ali Khamenei. Il avait été interdit de se présenter à l’élection de 2017 après un avertissement de Khamenei. En 2018, Ahmadinejad avait critiqué Khamenei et appelé à des élections libres.

En plus d’Ali Larijani et de Mahmoud Ahmadinejad, Saeed Jalili, ancien négociateur nucléaire et conservateur radical, a également soumis sa candidature. Jalili, qui a été secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale, est reconnu pour ses positions fermes envers l’Occident et son soutien indéfectible au programme nucléaire iranien. Abdolnaser Hemmati, ancien gouverneur de la Banque centrale et réformiste, a également déposé sa candidature, mettant l’accent sur les réformes économiques et la levée des sanctions.

De plus, Massoud Pezeshkian, ancien membre du Parlement et ministre de la Santé, ainsi qu’Ali Reza Zakani, actuel maire de Téhéran, ont annoncé leur candidature. Des rapports médiatiques suggèrent que l’ancien ministre des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, pourrait également se présenter, bien que sa candidature n’ait pas encore été officiellement confirmée. Depuis l’ouverture des candidatures jeudi, 18 personnes ont soumis leur dossier, dont une femme.

A la une

“Raidet” : 21 nouveaux projets financé à hauteur de 240 000 dinars Monastir

21 avis d'approbation de financement pour des projets ont...

Des propriétés abordables pour les employés du ministère de l’éducation

Le président-directeur général de l'Office des Logements pour les...

Vers une réforme de la législation sur les chèques.. Les députés proposent l’abolition des peines de prison

Le rapporteur de la commission de la législation générale...

Record de traversées vers Djerba.. Plus de 46 500 voitures en Juin 2024

Le directeur régional de l'équipement et de l'habitat de...

La Tunisie épargnée par la panne technologique mondiale.. Précisions de l’ANCS

Le directeur chargé de la gestion des urgences informatiques...

Saisie de 34 kg d’or et d’argent à la frontière de Ras Jedir, d’une valeur de 1,3 million de dinars

La douane tunisienne a annoncé, dans un communiqué, que...

Lotfi Mraihi condamné à huit mois de prison et interdit de candidature à vie

La chambre correctionnelle du tribunal de première instance de...

AFH : 8 000 hectares et 429 lots avec demande tous les 3 ans

L'Agence Foncière d'Habitation (AFH) a aménagé plus de 8...

Avec 2 tonnes métiriques.. la Tunisie parmi les plus grands producteurs arabes de soie

Les prévisions indiquent que la valeur du marché mondial...

BH Bank : Augmentation du PNB de 15,6% au Premier Semestre 2024

La BH Bank a dévoilé ses résultats financiers pour...
À lire aussi