Quelles sont les conditions pour effectuer un travail de télémédecine ?

Un arrêté publié dans le Journal Officiel n°73 du 14 juin, émis par le ministre de la Santé, établit les conditions spécifiques pour la pratique de la télémédecine dans les secteurs public et privé. Un autre arrêté précise la liste des documents et informations nécessaires pour la mise en place d’une plateforme de télémédecine ou pour la réalisation de téléconsultations dans le cadre d’un projet de coopération médicale.

Les conditions de la télémédecine

  • À l’exception des actes de téléradiologie, les consultations médicales à distance ne peuvent être réalisées que pour les patients déjà examinés par le médecin concerné.

Toutefois, une dérogation peut être accordée par le ministre de la Santé, après avis des conseils professionnels en médecine ou en odontologie et des ordres des médecins et des dentistes, permettant une première consultation médicale à distance pour les patients étrangers et pour certaines maladies ayant des répercussions sur la santé publique.

  • Le médecin doit exclure les situations où l’état du patient ne permet pas une consultation efficace à distance.
  • En aucun cas, des certificats médicaux ne peuvent être délivrés à distance.
  • Un professionnel de santé qualifié peut assister le patient lors de la téléconsultation en cas de difficultés de communication, d’utilisation des outils numériques, ou si l’état de santé du patient nécessite un examen physique direct.
  • Le professionnel de santé doit s’identifier et respecter la confidentialité des échanges.
  • Si à tout moment le médecin ou le dentiste estime que la téléconsultation n’est plus appropriée pour le patient, il doit consigner cette décision dans le dossier médical électronique et proposer, si nécessaire, une prise en charge médicale adéquate en coordination avec le médecin traitant, sous réserve de l’accord du patient ou de son représentant légal.
  • Les ordonnances, rapports et autres documents résultant de la téléconsultation doivent être envoyés de manière sécurisée au patient ou à son représentant légal, qui en est informé préalablement par le médecin ou le dentiste.
  • Des copies de ces documents doivent être conservées dans le dossier médical électronique du patient.
  • Le rapport médical, le cas échéant, doit être envoyé de manière sécurisée au médecin traitant et aux autres professionnels de santé désignés par le patient et participant à ses soins.

Documents et informations nécessaires pour la mise en place d’une plateforme de télémédecine

  1. Une demande écrite signée par le représentant légal de la plateforme de téléconsultation ou du projet de coopération médicale.
  2. Identification du représentant légal de la plateforme ou du projet.
  3. Description détaillée de la plateforme ou du projet, incluant :
  • Le système d’information utilisé.
  • Les actes médicaux concernés.
  • Le type et la nature des données traitées.
  • Les données échangées.
  • Les données stockées, leur lieu de stockage, et les mesures de sécurité et d’accès.
  • Les mécanismes de confidentialité et de protection des données personnelles (charte de protection des données personnelles).
  • Les procédures d’identification des professionnels de santé et des patients.
  • Un rapport d’audit obligatoire sur la sécurité des systèmes d’information, approuvé par l’Agence Nationale de Sécurité Cybernétique.
  • Les procédures d’accès des médecins et dentistes aux données médicales nécessaires pour la téléconsultation.
  • Une description détaillée des modalités de paiement des consultations à distance.
  • Les procédures de remboursement en cas de non-réalisation de la téléconsultation.
  • Une description détaillée des frais d’accès des médecins à la plateforme de téléconsultation.

4. Le représentant légal de la plateforme ou du projet doit s’engager à :

  • Ne pas utiliser les données de santé ou personnelles à des fins commerciales.
  • Ne pas les transmettre sauf dans les limites prévues par la loi.

5. Une copie de la décision de la Commission Nationale de Protection des Données Personnelles autorisant le traitement des données doit être incluse.

En plus des documents mentionnés, le demandeur doit joindre un modèle de convention à conclure avec le médecin ou le dentiste, approuvé par les structures professionnelles concernées.

Dans ce contexte, le président de l’Association Tunisienne de Télémédecine et de Santé Numérique, Aziz Maâtari, a récemment appelé, dans une déclaration à Tunibusiness, à l’accélération de la publication des textes d’application de la loi régissant la santé numérique, en vigueur depuis 2018.

Il a souligné que la numérisation du secteur de la santé, visant à rendre les services de santé accessibles à tous les Tunisiens, est actuellement freinée par l’absence de textes législatifs.

A la une

Le Mouvement du peuple annonce son candidat pour les élections présidentielles de 2024

Dans un communiqué publié sur Facebook, le Mouvement du Peuple a annoncé que son Conseil national, réuni ce dimanche 14 juillet 2024, a décidé de présenter un de ses leaders comme candidat aux prochaines élections présidentielles prévues pour le 6 octobre 2024.

Ali Karoui: L’Étoile Montante Tunisienne dans la Liste Forbes des “Créateurs Arabes en Mode et Fashion 2024”

Le jeune designer tunisien Ali Karoui a été récemment reconnu dans la prestigieuse liste de Forbes Moyen-Orient intitulée "Créateurs Arabes en Mode et Fashion pour l'Année 2024". Il est le seul Tunisien à figurer dans cette liste exclusive, mettant en lumière son talent exceptionnel et son influence croissante dans l'industrie de la mode.

La Tunisie accumule des réserves de Devises Étrangères atteignant 24,506 milliards de Dinars

Le 12 juillet, la Banque Centrale de Tunisie a rendu public des données montrant que les réserves nettes en devises étrangères du pays ont atteint 24,506 milliards de dinars, équivalant à 111 jours d'importation.

Tesla Perd du Terrain : Sa Part de Marché des Véhicules Électriques aux États-Unis Tombe sous les 50%

Pour la première fois dans l'histoire, la part de marché de Tesla dans les ventes de voitures électriques aux États-Unis est descendue en dessous de la barre des 50%, alors que le géant mondial des véhicules électriques fait face à une concurrence accrue sur son marché domestique.

La Justice tunisienne sévit Contre les campagnes de désinformation et les atteintes à la réputation

Le Ministère de la Justice a publié ce dimanche 14 juillet 2024 un communiqué officiel menaçant de poursuites judiciaires quiconque se livre à des campagnes malveillantes contre les institutions de l'État, les cadres judiciaires ou administratifs, et quiconque propage des rumeurs et des mensonges, ou s'attaque à la réputation d'autrui. Toute personne impliquée dans de telles actions s'expose à des sanctions légales, que ce soit en Tunisie ou à l'étranger.

L’impact des projets de l’hydrogène vert en Tunisie : une analyse par Leila Riahi

Le 12 juillet 2024, dans une interview exclusive accordée...

Leila Riahi : La production d’énergie renouvelable en Tunisie favorise les intérêts de l’UE

Le 12 juillet 2024, dans une interview exclusive accordée...

La Tunisie parmi les plus grands producteurs de pommes de terre du monde arabe

Les pommes de terre représentent la quatrième culture agricole...

Réduction des surfaces viticoles à Sidi Bouzid : une production stable de 13 000 tonnes

Au cours des dernières années, les surfaces dédiées à...

L’Aéroport de Tunis-Carthage en Queue de Peloton Mondial

L'aéroport international de Tunis-Carthage a été classé en dernière...
À lire aussi