Rapport annuel 2023 de la Banque Islamique de Développement

L’Institut de la Banque Islamique de Développement (BID) a publié son rapport annuel pour l’année 2023, mettant en lumière ses activités et réalisations en matière de transformation du financement islamique et de solutions innovantes pour le développement durable.

Le rapport détaille les accomplissements de l’institut dans des domaines fonctionnels clés, notamment le leadership dans la transformation du secteur financier islamique, l’intégration des technologies de la connaissance au financement islamique, la construction de capital humain dans le financement islamique et le développement, ainsi que les publications dans le domaine de l’économie et du financement islamique.

En outre, le rapport documente le rôle de premier plan de l’Institut dans le développement des écosystèmes de financement islamique à l’échelle mondiale, à travers le programme de subventions pour le financement islamique. En 2023, ce programme a permis d’approuver 14 nouveaux projets pour un montant total d’environ 2,3 millions de dollars américains.

Le rapport met également en lumière les projets phares de l’Institut qui tirent parti des principes du financement islamique et des technologies modernes pour concevoir des solutions stratégiques et globales aux défis du développement.

Parmi ces projets figurent les zones franches pour les Waqfs, le système intelligent de commerce réciproque au sein de l’Organisation de la coopération islamique, le projet de services financiers islamiques postaux numériques, et le cadre de planification du secteur financier islamique.

En matière de développement du capital humain, le rapport présente les réalisations de l’institut à travers des programmes de formation et des cours en ligne dont ont bénéficié des milliers de professionnels à travers le monde.

Le rapport documente également le travail de l’Institut dans le développement de solutions de fintech pour relever les défis auxquels sont confrontés les pays membres de la BID.

Les solutions

Ces solutions incluent un système intelligent de stabilité financière, un assistant en intelligence artificielle pour le financement islamique, et un pavillon de la connaissance financière islamique.

Par ailleurs, lors de sa participation aux réunions annuelles du groupe de la BID récemment tenues à Riyad, la Tunisie a signé un nouvel accord-cadre de coopération avec la Société internationale islamique de financement du commerce pour les trois prochaines années, d’une valeur de 1,2 milliard de dollars (environ 3,78 milliards de dinars).

Cet accord vise à financer les importations de certaines entreprises publiques de matières premières essentielles telles que le pétrole brut et les produits pétroliers.

A la une

Bangladesh : tensions et manifestations mènent à un couvre-feu général

Face à l'escalade des tensions et des manifestations violentes,...

Mascate : promotion de l’huile d’olive tunisienne lors d’un événement spécial

La capitale Omanaise, Mascate, se prépare à accueillir une...

Tunisie : Rejet de la demande de libération de Ridha Charfeddine

La demande de libération de Ridha Charfeddine a été...

Tunisie : Refus de libération de Mohamed Frikha

L'homme d'affaires Mohamed Frikha a été refusé de libération...

Projet de raccordement gazier Tunisie-Libye : entre convoitises internationales et défis énergétiques

Le monde traverse actuellement des transformations majeures sur le...

Panne informatique mondiale : une crise sans précédent ébranle l’économie globale

Une panne informatique d'une ampleur inédite a semé le...

Kaïs Saïed annonce sa candidature à la présidentielle de Borj El Khadra

Le Président de la République, Kaïs Saïed, a officiellement...

ASSAD : condamnée à payer 234 millions de dinars de pénalités

Le 11 juillet dernier, le tribunal de première instance...

Une chercheuse tunisienne primée pour son innovation dans le traitement des eaux grâce aux pelures de pommes de terre

La chercheuse tunisienne, Sonia Jemli, a été distinguée pour...
À lire aussi