Tunisie : Vers une Économie Sans Espèces

La Tunisie a récemment enregistré une augmentation sans précédent de la masse des billets et pièces en circulation, atteignant 21,4 milliards de dinars en avril 2024 contre 19,4 milliards de dinars à la même période l’année précédente, selon les données publiées par la Banque Centrale de Tunisie (BCT).

Cette tendance à la hausse, observée depuis le second semestre de l’année passée, a franchi pour la première fois la barre des 20 milliards de dinars à la fin de juin.

Les Causes de l’Augmentation de la Masse Monétaire

Plusieurs facteurs ont contribué à cette augmentation spectaculaire. Parmi eux, le financement du budget de l’État par les banques sous forme de bons du Trésor et l’émission de monnaie sans contrepartie économique réelle. Les experts économiques critiquent cette situation, car une augmentation excessive de la masse monétaire peut entraîner une inflation galopante, une hausse des prix, une dépréciation du dinar et un déséquilibre général des finances nationales.

L’Importance de la Transition vers une Économie Numérique

Pour lutter contre la corruption et intégrer l’économie parallèle dans le circuit économique formel, plusieurs experts, dont un professeur d’économie à l’université tunisienne, estiment qu’il est crucial de réduire les transactions en espèces. L’adoption des cartes bancaires et des paiements numériques est devenue une tendance mondiale pour protéger l’économie nationale.

Les Résultats d’une Étude sur l’Économie Informelle

Une étude approfondie réalisée par le Programme des Nations Unies pour le Développement et l’Organisation Internationale du Travail a révélé que la part du secteur informel non agricole dans le PIB tunisien était de 28,5 % en 2020. L’augmentation des transactions en espèces pourrait également poser des risques économiques en exerçant une pression à la hausse sur les prix, dépréciant la monnaie nationale sur les marchés internationaux, rendant les importations plus coûteuses et affectant négativement la balance commerciale du pays. Cela pourrait également créer des déséquilibres macroéconomiques tels que des déficits budgétaires et commerciaux, compromettant la stabilité financière et la croissance économique à long terme.

Les Mesures pour Réduire les Transactions en Espèces

Ces dernières années, l’État a mis en place plusieurs mesures pour limiter les transactions en espèces, notamment en fixant un plafond de 5 000 dinars pour les transactions en espèces, comme stipulé dans la loi de finances de 2019. Cette démarche vise à réduire la liquidité en circulation et à réintégrer ces fonds dans le système bancaire.

Les Défis de l’Adoption des Comptes Bancaires

Cependant, la transition vers une économie sans espèces fait face à plusieurs défis. Le professeur d’économie Ridha Chkandali souligne que le faible nombre de Tunisiens possédant des comptes bancaires est dû au coût élevé de ces comptes, notamment en raison des taxes imposées. De plus, la méfiance des citoyens envers le système bancaire constitue un obstacle majeur. Il est donc essentiel de développer une infrastructure permettant aux Tunisiens d’accéder à des comptes bancaires à moindre coût pour encourager l’abandon des transactions en espèces.

Appel à la Digitalisation et au Renforcement de l’Inclusion Financière

Lors d’une session du comité des finances et du budget consacrée au projet de loi sur la lutte contre l’exclusion financière, le Conseil bancaire et financier a souligné la nécessité de développer les systèmes informatiques et les services financiers numériques en Tunisie. La digitalisation et la rationalisation des transactions en espèces sont cruciales pour renforcer l’inclusion financière et soutenir l’économie nationale.

En conclusion, la transition vers une économie sans espèces en Tunisie représente un défi majeur mais nécessaire pour lutter contre la corruption, intégrer l’économie parallèle et stabiliser l’économie du pays. Des mesures concertées et une sensibilisation accrue sont essentielles pour réussir cette transition.

A la une

Samsung En Tête du Marché Mondial des Smartphones pour le Premier Semestre 2024

Samsung Electronics Co. a confirmé sa domination sur le...

Le Tunindex en Légère Hausse après une Séance Calme à la Bourse de Tunis

À la clôture de la séance de lundi à...

Tunisie – Chine : Vers un renforcement de la coopération dans les secteurs de l’industrie et des mines

La ministre de l'Industrie, des Mines et de l'Énergie,...

NEW BODY LINE : Légère Baisse du Chiffre d’Affaires au Premier Semestre

NEW BODY LINE a connu une augmentation significative de...

Lotfi Riahi Propose une Loi sur les Comptes Bancaires Non Utilisés

Le président de l’Organisation tunisienne pour l’information du consommateur...

Prolongation de la détention de Iyadh Elloumi

Le ministère public du Tribunal de première instance d'Ariana...

BCT – BEI : Pour une Nouvelle Approche du Financement des PME

Le 10 juillet 2024, Fethi Zouhair Nouri, Gouverneur de...

Lancement du “mois des Tunisiens à l’étranger”

Ce lundi 15 juillet 2024 marque le début de...

Indice de Développement des TIC 2024 : Les 5 pays africains qui mènent la course

Au cours des dernières années, de nombreux pays africains...
À lire aussi